Services de soins et d'accompagnement Mutualistes

Ophtalmologie

La vue

 

Les troubles de la vision

24 millions de Français, soit près de la moitié de la population, portent des lunettes ou des verres de contact.

Dans la plupart des cas, ces défauts sont liés :

  • Soit à une mauvaise courbure de la cornée (l’astigmatisme)
  • Soit à une anomalie de la longueur de l'oeil (l’hypermétropie et la myopie).

La vision normale de loin :

Le cristallin est peu utilisé en vision de loin car les rayons lumineux arrivent presque parallèles et la réfraction par la cornée suffit à les projeter sur le fond de l'oeil. Au repos le cristallin est tendu ce qui est rare dans le corps humain ainsi le cristallin prend une forme mince et allongée.

La vision normale de près :

En revanche, les objets situés à moins de 6 mètres ne renvoient plus de rayons parallèles ce qui modifie la réfraction. Pour compenser cela, le cristallin épaissit (les muscles ciliaires se relâchent) et il se bombe sans que vous en ayez conscience.

Résultat : la surface est plus courbe et dévie davantage la lumière. cet ajustement de la forme du cristallin s'appelle : l'accommodation.

La myopie

Définition de la myopie : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l'acuité visuelle de loin.
Cause : chez le myope, l’image se forme trop en avant de la rétine. Cette anomalie concerne environ 20% de la population.
Symptôme : difficultés à voir de loin, bonne vision de près.

L'hypermétropie

Définition : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l'acuité visuelle à toute distance, mais prédominant dans la vision de près.
Cause : Chez l'hypermétrope, l'image se forme en arrière de la rétine, la vision de près est floue.

L'astigmatisme

Définition : trouble de la vision associé à la myopie et à hypermétropie et faisant partie comme ces dernières des troubles de la réfraction de l'œil, ou amétropies. Il est dû en général à une anomalie de forme de la cornée, soit congénitale, soit due à une affection cornéenne.
Cause : chez l’astigmate, l’image se forme en deux points différents de la rétine. Cette anomalie concerne environ 10% de la population.
Symptôme : vision trouble de près comme de loin.

La presbytie

Définition : modification de la vision liée à l'âge et caractérisée par une baisse de l'acuité visuelle de près.
Cause : chez le presbyte, l’image se forme derrière la rétine, le cristallin n’étant plus capable d’accommoder, donc de voir correctement de près. Cette anomalie affecte 100% de la population de plus de 50 ans.
Symptôme : chez le presbyte qui ne souffre d’aucune autre anomalie, la vision de près est floue, celle de loin est bonne.

Haut de page

 

Le champ visuel

Champ visuel

Le champ visuel, c'est l'espace visuel périphérique vu par l'œil. Il s'étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° environ latéralement ce qui correspond à un objectif photographique "grand angle" de 180°. Lorsque le champ visuel est altéré, des zones du champ sont moins sensibles, voire aveugles.

Haut de page

 

La vision des couleurs

Un être humain dont la vision des couleurs est considérée comme normale est capable de percevoir 15000 nuances.
L'un des aspects les moins connus de l'ophtalmologie consiste en l'étude des déficiences de la vision colorée appelées "dyschromatopsies". Le daltonisme en est la forme la plus familière. Il faut savoir toutefois que le daltonisme ne correspond qu'à l'aspect héréditaire des anomalies de la vision des couleurs. L'autre aspect concerne les déficiences acquises de la perception colorée. Pour le médecin ophtalmologiste, c'est le point le plus intéressant car c'est pour lui une aide à son diagnostic.

L'œil est capable, grâce à 3 types de cellules rétiniennes spécifiques appelées cônes, de percevoir les couleurs fondamentales rouge, verte et bleue.
Ces signaux sont ensuite transmis par les voies optiques vers le cerveau sous forme de messages codés par couples antagonistes rouge-vert et bleu-jaune.
Le cerveau élabore alors la sensation colorée au niveau du cortex visuel puis d'autres centres cérébraux nous font prendre conscience de la perception colorée.

Le daltonisme :

Le daltonisme n'est pas guérissable, mais la vision des couleurs peut être corrigée, avec des verres de correction de la perception des couleurs, a l'instar des autres lunettes de correction.

Le daltonisme est un problème héréditaire, issu d'un défaut du chromosome X.
Une femme ne devient daltonienne que si les deux chromosomes sont défectueux.
Si seulement l'un deux est défectueux, elle sera uniquement porteuse du gène du daltonisme (sans pour autant être atteinte de ce trouble).
En effet, le gène muté est récessif et il doit être présent en 2 exemplaires pour s'exprimer.
Elle pourra par contre, transmettre le daltonisme à sa descendance.
Chez les hommes, le défaut du chromosome X occasionne le daltonisme (XY).

Les différents types et degrés de daltonisme: 

Vision des couleurs1)  Monochromatisme (achromate) 
Il s’agit de l’absence totale de perception des couleurs. Il est très rare et touche une personne sur 40 000.
Celui qui est atteint voit le monde en noir et blanc et des nuances de gris.
Les cônes de la cornée sont dépourvus des trois pigments habituels qui permettent de voir les couleurs.
Les gènes de la iodopsine sont non fonctionnels pour les trois types de cônes.  
 

2)  Dichromates (absence du gène, donc du pigment : perception uniquement à partir de deux couleurs primaires) 
Il existe trois dichromies différentes :
- Protanopie : perception du vert et du bleu seulement, 
- Deutéranopie : perception du rouge et du bleu seulement,
- Tritanopie : perception du rouge et du vert seulement

3)  Trichromate anormal (le gène est muté donc le pigment a une sensibilité différente : perception de trois couleurs dont une d’intensité anormale) 
On distingue également 3 cas :
- Protanomal : lacune au niveau de la perception du rouge,
- Deutéranomal : faible perception du vert,
- Tritanomal : faible perception du bleu.

Le type et la gravité du daltonisme héréditaire ne change pas avec le temps.
Le daltonisme peut être confondu avec certains troubles de perception des couleurs qui surviennent, à l'occasion de pathologies visuelles (décollement de rétine, glaucôme, diabète), à l'occasion de certaines carences en vitamines, à l'occasion de lésions nerveuses oculaires, de lésions cérébrales, lors de l'utilisation de certaines substances chimiques type solvants, lors de la prise de certains médicaments ou autres.

Métiers interdits aux daltoniens

Métiers des transports :

  • Armée : pilotes, conducteurs et mécaniciens
  • Aviation civile : pilotes et mécaniciens et contrôleurs aériens
  • Marine marchande : marins et officiers
  • Chemin de fer : conducteurs et mécaniciens
  • Transports en communs : autobus, métro …

Métiers de la sécurité publique :

  • Policiers, gendarmes, douaniers, pompiers.

Autres professions :

  • Électriciens et électroniciens,
  • pharmaciens,
  • métiers du textile et de l’imprimerie, de la peinture et de la photographie
  • métiers de la lumière théâtre, cinéma et télévision
  • ainsi que les métiers du tri dans l’alimentation.

Haut de page

 

La vue des enfants

Un développement progressif jusqu’à 6 ans.

A la naissance le bébé voit très mal :

  • Acuité visuelle faible ~1/20e
  • Champ visuel restreint
  • Pas de mise au point : vision floue
  • Très sensible à la lumière
  • Faible perception des couleurs

De 0 à 9 mois, sa vision se développe vite :

  • Vers 4 mois :
     - 1er plan plus net : acuité visuelle 1/10e
     - Champ visuel équivalent à une bulle de 40 cm
     - Début de fixation du regard
     - Couleurs mieux perçues
     - 1ères tentatives de prises d'objets
  • Vers 9 mois :
     - Arrière-plan plus net : acuité visuelle ~3/10e
     - Champ visuel élargi
     - Exploration visuelle de son univers grâce à la marche à 4 pattes.

Ce n'est que vers l'age de 5-6 ans que l'acuité visuelle de l'enfant atteint sa valeur adulte.

Défauts visuels chez l’enfant :

Lunettes enfantsStrabisme : Le bébé louche.
Jusqu'à 3 mois pas de problème si le strabisme est intermittent. Après 3 mois, consultez surtout si il y a des antécédents familiaux.

Amblyopie : Le bébé voit mal mais ça ne se voit pas forcément.
Dépistée rapidement : la rééducation est aisée. Après 2 ans : elle est plus longue et difficile.

Hypermétropie : L'enfant fait beaucoup d'efforts pour voir de près.
Les symptômes : maux de tête, fatigues anormales...

Myopie : L'enfant voit mal au loin.
Souvent sa myopie apparaît et se développe en milieu scolaire.

Astigmatisme : L'enfant voit déformé.
Sa cornée est irrégulière : certaines directions apparaissent plus floues que d'autres.

Haut de page

Précédent

Les avantages de notre réseau